La Rebuff' !

10 ans que je n'étais pas retourné dans cette voie ! Quel pied d'y enmenner Léo et son genoux cagneux. Tout est là, de la fissure, du graton, de la dalouze, de la dulf, du spliter facile et ce putain de granit rouge ! Et en dessous de nous, une ribambelle de gus qui poussent leurs savates pour remonter l'arête de l'Aiguille du midi, en plein cagnard, le vomi à la comissure, à se demander pourquoi la téléportation n'existe que dans les mauvais épisodes de Star trek. On les regarde passer, dès fois on leur jette des pierres, Léo voulait leur cracher dessus mais je lui ai rapellé que d'ici peu, ce sera à notre tour de remonter l'arrête... Pendant ce temps, on se goinfre dans cette ligne historique à pousser au cul des cordés vaillantes mais bien trop lentes. Ça râle, ça couine, ça peste, mais ça n'avance pas. Du coup, je m'immice entre deux cordes et j'embarque Léo dans une remonté fantastique mais toujours diplomate, pour finir en beaux vainqueurs au sommet de la face sud. Comme on a décidé de faire les feignasses et de grimper légers, on se laisse glisser dans une succession de beaux rappels, histoire de revisiter la face et de récuperer notre matos au pied de la voie. Deux crevasses et une arrête plus tard, nous voilà installés sur une terrasse chamoniarde, à engloutir une mousse dévastatrice et goulayante. Une belle journée à la capitale du n'alpinisme histoire de gonfler Léo à bloc avant son passage au bloc. Toutes les photos ici: https://www.facebook.com/reynaldguide/posts/1388738201194844?pnref=story

20170717 085907

20170717 093436

Le granite Rouge de la face Sud, une t'ite longeur histoire de se chauffer avant le crux !

Dscn0530Léo a passé le crux. il ne reste qu'à se goinfrer jusqu'en haut.

Dscn0536

Dscn0547

J'ai comme une envie de doubler tout le monde, de tirer des longueurs de 50 m, de me laisser filer le long de cette ligne majeur. Mais je reste tranquile et je profite du moment, Léo est au niveau, remonte les fissures et me rejoint au relais. On se pose, on tchatche, la vie est belle et prend une autre allure dès que l'on change de point de vue.

Dscn0550

Dscn0554Mais bon, nos cordées de gentils grimpeurs du Lot commencent à accuser le coup, et finissent par se perdre et à se la jouer embouteillage sur l'A7. Alors j'embraye et je tire une longueur de 50 dans une belle variante en 6a. Léo reste digne, remonte cette belle fissure et finit pas une varaiante un poil dure...c'est pas grave, je sais faire les mouflages.

20170717 112326Et là, y'a rien ?!

20170717 112752

Encoooooooore !

20170717 140131Sommet pour tout le monde. On laisse les cordées rejoindre la foule, nous on taille en bas le long de nos brins pour une glissade de 200m.

20170717 145003

Dscn0555

Dscn0564