Miroir, mon beau Miroir !

Miroir mon beau miroir ! Le miroir d'Argentine, literalement "le miroir qui brille au soleil couchant, comme moi. Depuis le temps que je voulais trainer par là bas, c'est chose faite dans la Directe, en compagnie d'Audrey. 400 m de dièdre et de fissures, sur un calcaire surprenant, adhérent à souhait, au fissures mangeuses de Camalot. Trop court ! le genre de voie où tu as encore envie de grimper une fois au sommet. Et une fois là haut, la descente nous fait naviguer dans un océan, mélange entre préalpes Suisse, vert Irlande et sommets dentesques, un décor hors norme. Je suis fan.

MiroirLe tracé de la directe, une belle balade surprenante, au milieu de la face. Et un final sur une arrête majeure.

Fullsizerender 2Audrey dans le dièdre d'attaque, 4 longueurs bien montagne, des écarts, de la renfougne, et de belles écailles déversantes et prisues à souhait pour finir.

Fullsizerender 7Ces le genre de fissure qui te fait ignorer les quelques spits en place et qui t'invite à placer toute ta gamme de friends ! magnifique et jubilatoire.

Fullsizerender 3La corde tendue, une petite manipe qui te permet de tirer des longueurs de 100 m et de prendre de l'avance sur les cumulus qui pointent leur nez. 

Fullsizerender 8Audrey au départ du dernier relais. Si le début n'est pas raide, la sortie est prisue à souhait, invitation à grimper encore et encore !