Voyage en Catiminie

Je me suis barré en Catiminie avec Stellou. Elle est venue spécialement de genève, c'est qu'elle doit être amoureuse, je me sentais obligé. On a pris la Tonton mobile pour aller humer les saveurs d'Ailefroide après le déluge. La rivière garde les stigmates des pluies de mardi et les rives dévastées nous empêchent le short-cut. Qu'à cela ne tienne, on marchera pour gagner le pied de la voie. Personne, un petit vent automnale qui promet un grip de dingue. On défait le sac de noeud, je plonge dans mes chaussons, et je file, le cul bien au chaud dans mon petit futal millet , merci Isa ! 

Ailefroide, j'ai un appriori, mais souvent je me fait surprendre par la qualitée des voies, et cette fois-ci encore, je me retrouve à me goinfrer comme un cochon, à me faire limer les phallanges par le granit impeccable, à enchainer de beau mouvements dans une première longueur des plus variée. C'est le pied et je me régale.

Estelle connait les consignes: bien grimper, focus sur la pose de pied et la réspiration, on se fout de l'enchainement. Alors elle joue le jeu et n'hésite pas à se faire prendre, enfin je me comprends...

Fullsizeoutput 4af

On passera notre journée à jouer entre le 6a et le 6a+, avec un ou deux pas plus durs, et on flirt avec son niveau max. Le juste milieu entre plaisir et perf, entre galère et progression, le taf du guidos que de savoir où aller. En plein dans le mille, et ça me rend heureux. Je taille la route dans une troisième longeur encore magnifique, le genre ou les bacs sont là où tu les espère. Stellou se pavane au relais trois étoiles, j'enchaine les mouvements , puis elle segoinfre derrière, quel pied.

Img 3659

Fullsizeoutput 4bc

Cette voie est incroyable, les conditions sont justes parfaites. Ce n'est pas gazeux, mais le vide pointe son nez quand on va jouer sur la lèvre du surplomb qui avance de quelques metres. Focus sur les pieds, grip est dingue,  mouvements limpides. J'ai envie de faire sauter les spits, plantés le long ces fissures qui réclament leur lot de Camalots. Ailefroide, c'est notre Yos à nous, mais ça manque cruellement de voies sur coinceurs. Pourtant, il ya de la place et cela s'y prète, mais les planteurs de spit sont bien trop rapides ! Pas grave, on continue et on se délecte à chaque nouvelles longueurs, toujours classes, et Stellou se régale, l'ésprit ouvert à ce qu'elle fait, à ce qui l'entoure, c'est la goinfrade.

Fullsizeoutput 4c2

Fullsizeoutput 4c3

Et puis une variante, plus dure, je la prend. Quelle bonne idée ! Un surplomb malin, des pieds acceuillants, un mini offwidth sur-protégé, ça enchaine. Stellou braille un peu et se sort les doigts, enchaine sans tirer, la classe. Encore une belle longueur, vraiment. Un petit crux pour la suivante, avec une dalouze plein gaz et un pas où il faut rester concentrer et ne pas se fourvoyer. Je tire encore 50 m et on sonne la cloche. Le cul posés, pas préssé, loin de tout, une vision du monde différente. Un pomme, un bout de casse dalle à la viande des grisons, et on file le long de la pente comme des petits insectes joueurs. Le nylon s'étire et nous retient, puis nous pose par terre, repus d'une journée magnifique. On est partie en Catiminie, on revient en fanfare. Merci Stellou !

Fullsizeoutput 4be

Fullsizeoutput 4c0